YUIMA NAKAZATO
Vous avez apprécié cet article ?

YUIMA NAKAZATO

YUIMA NAKAZATO
YUIMA NAKAZATO

Yuima Nakazato prouve que la création de vêtements grâce à la technologie 3D a le vent en poupe. Lui qui s’était déjà fait un nom dans la mode japonaise, et au niveau mondial en créant les costumes de scène des Black Eyed Peas et en lançant une ligne masculine. Cela étant, le styliste du pays au soleil levant est reconnu pour son audace !

Aussi high-tech que soit la mode japonaise, le jeune créateur utilise régulièrement une imprimante 3D en vue de combiner chiffres et images de muscles humains. On flirte ici avec la science-fiction. Fini les ciseaux et le tissu, Yuima Nakazato met en avant sa perception de vêtements comme une « extension du corps”. Fréquemment en déplacement à Paris, après avoir laissé son empreinte à l’Antwerp Royal Academy of Fine Arts, belges et français devraient lui demander où est née cette créativité singulière.

L’artiste s’épanouit en choisissant des matériaux transparents similaires à du caoutchouc qu’il faut imprimer en 3D pour permettre aux parties claires de rester souples et malléables. Une ressemblance nécessaire qui anime sa quête d’approcher artificiellement au plus près l’apparence du muscle. Reste alors à colorer ces parties afin obtenir l’aspect désiré. « Nous pourrions même commander une robe d’un designer à l’autre bout du monde et l’imprimer localement une fois les plans envoyés », a annoncé Yuima Nakazato. Aussi fou que cela puisse paraître, une robe peut voir le jour en moins de 24 heures ! Il ne fait aucun doute qu’avec l’amélioration technologique, ce qui s’apparente aujourd’hui à une mode futuriste va s’imposer plus promptement que prévu.