IMANE AYISSI

Présentation du défilé Printemps/Eté 2017 du styliste camerounais Imane Ayissi. Le défilé avait lieu à a Maison des Métallos à Paris, dans le cadre de la semaine de la mode parisienne.
L’équipe DN-MAG était présente pour capturer et rapporter cet évènement. Nous avons pu voir de très beaux imprimés graphiques inspirant la noblesse, la sobriété ainsi qu’un classicisme moderne…

Emprunter au patrimoine africain, pour le croiser avec le reste du monde.
Imane AYISSI – créateur et styliste

De nos jours, s’il est difficile de se faire un nom dans la mode, celui d’Imane AYISSI est devenu synonyme d’audace et de créativité.

Imaginatif, il a besoin de trouver un fil conducteur pour chacune de ses collections :

« Lorsque je crée des vêtements, j’aime raconter une histoire, mélanger le mouvement, la danse. J’aime la mise en scène. Dans ma collection de l’année dernière La traversée du 3ème millénaire, je racontais l’évolution des tissus et celle des hommes ».

Quant à son inspiration, elle vient des femmes, de la vie de tous les jours, des robes et des sacs de ma grand-mère. L’Afrique est une source de richesse pour moi, mais je ne veux pas imposer ma culture. J’ai choisi de vivre ici parce que les gens me comprennent mieux qu’en Afrique, mais on ne peut pas imposer aux gens notre culture. C’est ce que les créateurs africains ne comprennent pas généralement. Ils surchargent leurs vêtements. Et ils ont alors cette étiquette de « mode africaine ». On dit : c’est joli mais sur une Noire seulement. Moi je veux que tout le monde porte mes vêtements sans avoir l’impression d’être déguisé « . Il oeuvre ainsi pour l’intégration :  » On doit garder sa culture, mais il faut s’adapter. Se dire qu’on ne peut pas vivre ici comme on vit au Cameroun ».

À propos de la Collection printemps-été 2017 : Asseulènn

Baptisée Asseulènn, et présentée lors de fashion week haute couture de Paris, le 7 juillet dernier, quelques invités de marque étaient présents à l’instar des journalistes Élisabeth Tchoungui et Hortense Assaga.

« les humains se croisent dans le monde comme dans les rues d’une ville, sans toujours se rencontrer ».

Asseulènn désigne l’idée de croisement moderne, l’inspiration principale du créateur pour cette collection traduite par l’utilisation de tissus à carreaux lui servant de métaphore.

Photos du défilé : collection Asseulènn 2017

[WRP id=2830]

 

Lire également   Consultez l’intégralité des photos prises lors du défilé d’Imane AYISSI  – Printemps été 2017

VIDÉO du défilé d’IMANE AYISSI :

BACKSTAGE VIDEO d’IMANE AYISSI : Collection Asseulènn

À propos d’Imane Ayissi :

imane ayissi
Imane Ayissi

Né d’une mère mannequin (élue miss Cameroun en 1960), et d’un père champion de boxe, il grandit dans une famille d’artistes et de sportifs. Il s’initie très jeune à la danse au sein du groupe familial Les Frères Ayissi (Ayissi Leduc, Chantal Ayissi) en se produisant dans plusieurs événements.

Imane Ayissi, Modèle, danseur, styliste : un homme aux multiples talents.

Il reçoit en 1987 la médaille d’honneur de la République française à l’occasion de la foire internationale et gastronomique de Dijon. Il intègre ensuite le Ballet national du Cameroun et danse avec plusieurs artistes africains pour des clips vidéo, concerts, plateaux télévisions et autres dont Nayanka Bell, Kéké Kassiri, Baba Maal, Anne-Marie Ndzié, Beti Beti, Marthe Zambo, Messi Martin, Gilbratar Drakus, Mama Wandja, André-Marie Tala, George Seba, Nabou Diop (Touré Kounda) ou encore dans le ballet sénégalais Saf Tékékou, et le ballet guinéen Tonton Cofi dirigé par le chorégraphe Jemes Sylla.

Lire également Voir la bio intégrale d’Imane Ayissi

La danse et la musique

L’enseignement de la danse

Le mannequinat

La publicité

La photo

L’écriture

La couture et la création de mode

C’est surtout dans son travail de couturier, commencé dès son enfance au Cameroun (c’est là qu’il réalisa ses premières robes, notamment pour sa mère) qu’il s’investit : il présente depuis 1992 une collection Couture annuelle, en 1996 il présente une collection à la Nuit des Créateurs au Palace a Paris sous la direction de DMP Perthus, et habille des top models comme Katoucha Niane, Esther kamatari, Rebecca Ayoko, Mounia, Kimi Kane, Debra Show, Kinée Diouf, Nana Keita, Georgie Badiel, Margareth Lahoussaye-Duvigny, mais aussi des sportives comme Maud Fontenoy, Laura Flessel, la miss France 2003 Corinne Coman, les journalistes de télévision Vanessa Dolmen, Eugenie Godula pour le 47e festival international de télévision de Monte Carlo 2007, Elizabeth Tchoungui – dont il a réalisé la robe de mariée, pour son mariage à Rome en juillet 2005 – des artistes comme la choriste Marie-Lou Seba, dont il a réalisé aussi la robe de mariée, la chanteuse Princess Erika, ou l’écrivain Calixte Beyala.

Imane Ayissi, la consécration d’une étoile montante

Allure, distinction, et sensualité sont les mots-clés qu’il donne lui-même pour définir ses créations. Imane Ayissi se place dans la lignée des « Couturiers » : ses vêtements cherchent à magnifier les femmes. Il s’inspire autant de son Afrique natale que de l’élégance de la Haute Couture parisienne qu’il modernise à coups de drapés, de jeux de fronces, de décolletés vertigineux, de fentes, d’asymétries… Il travaille beaucoup le jersey dans une recherche de fluidité, mélange des tissus basiques, ou des tissus africains avec des soieries comme le taffetas, le satin, l’organza, la dentelles, la mousseline, l’ottoman… Il crée également des accessoires et en particulier des bijoux, d’inspiration africaine ou autre.

DxP

Imane AYISSI Asseulènn Défilé – Printemps-été 2017 – Photos
Notez cette page : 5 (99.51%) 41 votes

Guerlain

Articles similaires