Date des soldes d’été 2016 et climat général :

Avec un climat économique explosif en France, et entre les risques d’attentats, les grèves et manifestations en tout genre, l’impact des soldes 2016, au regard des français, est bien réel ;

soldes-bags
soldes 2016

Livreurs, consommateurs, gardiens, magasins… Leur activité a été bousculée par l’actualité de ces derniers mois. Bien que tous les magasins n’aient pas jugé utile de renforcer leur protection, les sociétés de sécurité ont dû faire face à un afflux de demandes en personnel de sécurité.

Avec une saison qui a très mal débuté, les commerçants vont devoir redoubler d’ingéniosité pour espérer appâter le consommateur, parfaitement habitué aux réductions.

La pression est à son comble pour les commerçants, à la veille du lancement des soldes d’été, qui débuteront mercredi. L’enjeu est de taille, puisque ces six semaines de démarques représentent jusqu’à 30, voire 40%, du chiffre d’affaires de bien des enseignes, malgré la montée en puissance des promotions hors périodes de soldes.

Les magasins ont pourtant du mal à croire que les soldes pourront rattraper un début de saison catastrophique. La faute aux climats : économique, météorologique et social, tous au mieux incertains voire en berne. Rayons remplis de marchandises mais boudés par les clients, les commerces sont acculés à tester de nouvelles formes de publicité pour susciter l’attrait des consommateurs, comme par exemple l’envoi de SMS ciblés.

Conseils pour vos soldes :

Les dates des soldes d’été 2016 partout en France
Comme toujours, c’est l’Etat qui décide quand commencent et se terminent les soldes et dans la majorité des départements français elles se déroulent sur la même période : coup d’envoi le 22 juin 2016 pendant six semaines, soit jusqu’au mardi 2 août 2016.

Toutefois, comme toujours, certains départements font bande à part : les départements d’outre-mer, notamment, mais également certains départements frontaliers qui se calquent sur les soldes du pays voisin pour que les commerçants français ne soient pas pénalisés.

Pour les soldes d’été 2016, ce sont les départements des Alpes-Maritimes et des Pyrénées-Orientales, sur le continent, qui font bande à part : les soldes s’y dérouleront du 6 juillet au 16 août 2016. En Corse, ce sera encore un peu plus tard : du 13 juillet au 23 août 2016.

En outre-mer, à part à Mayotte où les soldes se déroulent en même temps qu’en Métropole, voici les dates des soldes d’été 2016 :

Saint-Pierre et Miquelon : du 20 juillet au 30 août 2016

Guadeloupe : du 24 septembre jusqu’au 5 novembre 2016

Guyane et Martinique : du 6 octobre au 16 novembre 2016

Saint-Barthélemy et Saint Martin : du 8 octobre au 18 novembre 2016

La Réunion (soldes d’hiver) : du 3 septembre au 14 octobre 2016

Droits et devoirs des consommateurs… et des commerçants !

Si les soldes sont l’occasion de faire des affaires, elles répondent à des règles très strictes et la DGCCRF identifie régulièrement des manquements. Par exemple : les produits soldés ont exactement les mêmes garanties qu’un produit à prix plein.

Certaines boutiques afficheront, par exemple, la mention « ni repris, ni échangé » mais elle ne correspond qu’au bon vouloir du commerçant. Il n’est pas tenu à vous changer un produit s’il ne vous convient pas, par exemple, ou que vous avez acheté la mauvaise taille et l’indique par cette pancarte.

Par contre, il ne peut pas faire jouer l’excuse des soldes pour refuser de reprendre un produit défectueux : c’est la garantie qui joue dans ce cas là !

Puis il va falloir faire attention aux prix : certains commerçants peu scrupuleux augmentent artificiellement le prix affiché sur l’étiquette pour qu’ensuite, une fois le produit soldé, le prix final soit plus élevé ou que le rabais paraisse plus important. A moins de n’avoir fait un tour en magasin avant et pris des notes, difficile de le remarquer…

Et bien évidemment, toutes ces garanties et ces risques s’appliquent également pour les soldes sur Internet où le consommateur a, depuis la loi Hamon, 14 jours pour changer d’avis et renvoyer le produit acheter sans pénalités (mais en supportant les frais de retour s’ils ne sont pas pris en charge par la boutique).

Soldes d’été 2016, les bons plans :

Etape 1 : anticipation

A la maison : On prend quelques heures pour faire le tour de la maison, du dressing à la cuisine, sans rien oublier. C’est la meilleure chose à faire pour traquer ce qui manque, ce qui mérite d’être remplacé… En même temps, on en profite pour faire du rangement par le vide. On retire les objets cassés, abimés, usés par le temps, on enlève de l’armoire tous les vêtements qui ne nous vont plus, qu’on ne supporte plus, c’est un bon début pour connaitre nos besoins.

Pour shopper malin, il est souvent nécessaire de se fixer quelques barrières et adopter quelques règles de base : fixer un budget, définir des priorités, tout cela vous permet de ne pas faire de « shopping boulimique » que l’on regrette ensuite au niveau du porte-monnaie.

Sur internet : A quelques jours des soldes, on s’inscrit aux newsletters et on guette les ventes privées ! De nombreux magasins proposent aux fidèles clients de shopper en exclusivité des produits décotés, à 40% environ. Ces ventes privées font du bien au moral, on ne se bouscule pas et on se sent privilégiés ! On peut aussi remplir des wishlists (listes de souhaits) avec des articles que l’on désire, et le premier jour des soldes, hop, on n’a plus qu’à appuyer sur le bouton « commander » !

En magasin : On vous conseille de faire un tour en boutique quelques jours avant les soldes, histoire de dénicher de belles pièces, les essayer et de regarder l’état du stock. Puis, deux façons de procéder : en mode old school, on espère que les pièces seront en rayon au moment où l’on aura le temps de passer en magasin, sinon, on les met dans la wishlist internet, et on programme la livraison gratuite en magasin (un vrai bon plan) !

Etape 2 : choix des magasins

La pire des situations, c’est de devoir courir à droite et à gauche pour shopper tous les produits de la wishlist. Alors, il est indispensable de bien choisir le centre commercial qui réunit les magasins de notre choix : en Ile de France, on a un large choix. Souvent, les petits centres commerciaux de banlieue ne sont pas dévalisés lors des premiers jours des soldes, la tension est moins palpables et même s’il y a moins d’articles, on a plus de chance de trouver chaussures à notre taille : pensez-y !
Si on pense aux grandes enseignes, il peut être intéressant de visiter les petites boutiques, boutiques de créateurs ou boutiques de quartier… Tout du moins pendant les soldes.  Au moins, avec les jeunes créateurs moins de chance de retrouver son nouveau jean sur sa meilleure amie, toute fière de son affaire. Et puis, on ne se le cache pas, le budget shopping est souvent limité et les soldes sont l’occasion rêvée (voire un prétexte) pour s’offrir une jolie pièce en édition limitée.

Etape 3 : faire sa sélection

Une nouveauté qui nous ravit, c’est l’e-réservation en magasin ; plus besoin de se ruer en boutique la boule au ventre, plus besoin de se ronger les sangs en attendant un colis en tremblotant (ce haut va-t-il m’aller?), non maintenant, on réserve en ligne les articles qu’on veut essayer, on se rend dans sa boutique préférée 2heures après et on se décide après. De nombreuses enseignes ont sauté le pas, San Marina, Minelli, Caroll, Eram, NafNaf, RougeRorge pour ne citer qu’eux.

Etape 4 : prendre le temps de la réflexion

Bon ok, les soldes, c’est souvent de la folie. Quand on regarde les infos du mercredi, et que l’on regarde les femmes se jeter dans les rayons des grands magasins à 8h du matin, on a l’impression de vivre le Black Friday (US) ou le Boxing Day (UK). Il ne faut pas oublier : les soldes durent 6 semaines, donc il faut arrêter la boulimie. Non, il n’est pas nécessaire de se ruer en magasin le premier jour, sauf si on s’est renseigné et qu’il ne reste plus qu’un exemplaire dans sa taille !

Sur internet ou en magasin, on regarde les produits de sa wishlist pour constater s’ils sont effectivement soldés, et quel est le pourcentage de réduc’. Si, dès les premiers jours, l’article est à -50%, qu’on le veut vraiment, on peut se lâcher. Si l’article est à -20%, on doit se demander si le prix ne va pas baisser lors de la seconde démarque, et s’il est à -70%, la plupart du temps, cet article a été boudé des clients et il en reste une tonne en stock. Le décote nous donne des indications sur le niveau des stocks, mais aussi sur la qualité du produit. Alors, avant de craquer sur un tee-shirt à -70%, qui passe de 20€ à 6€, on se demande si le produit est beau, de bonne qualité, ou si on va le jeter dans trois mois car il ne nous plaira plus ? A bon entendeur…
(Source : sortir à Paris)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Soldes 2016 sous tension en France pour les professionnels de la mode
Notez cette page : 5 (100%) 3 votes

Guerlain

Articles similaires