Depuis trois ans une loi interdit l’apparition des mannequins dont l’indice de masse corporelle (IMC) est inférieur à 18,5 sur tout support médiatique en Israël et dans tous les défilés.
(Source Israel Valley)

C’est le premier pays au monde à s’engager ainsi dans la lutte contre l’anorexie. Selon les estimations du Jerusalem Post, cette pathologie touche 1 500 personnes par an dans le pays. 5% d’entre elles en meurent.

Les mannequins, hommes et femmes, ont donc désormais l’obligation de présenter avant chaque shooting ou défilé un rapport médical datant de trois mois maximum attestant de leur bonne santé et prouvant que leur indice de masse corporelle (IMC) est bien supérieur à 18,5, une norme établie par l’Organisation mondiale de la santé.

Les retouches d’images devront être mentionnées

La loi soulève également le problème de la retouche des images sur Photoshop. La mesure stipule en effet « qu’il doit être clairement indiqué sur les images si un programme de retouche a été utilisé pour affiner l’apparence du mannequin.

La législation s’applique aux images imprimées, aux panneaux publicitaires et aux publicités télévisées, y compris pour ceux ou celles fait(e)s à l’étranger avec des mannequins étrangers et importés en Israël », expliquait l’Express en mars 2012 lors du vote de la loi. « En revanche, elle ne concerne pas les médias dont les Israéliens ne constituent pas le public cible, notamment les magazines étrangers importés, ni les publications à des fins non commerciale », précisait le magazine.

Cette loi aura-t-elle un effet sur le nombre de victimes ? Selon une étude publiée en 2006 dans « Archives of General Psychiatry », les facteurs environnementaux, incluant la maigreur des mannequins dans les médias, n’expliqueraient que 5% des risques d’être victime d’anorexie.

Mannequins : Israel et anorexie
Notez cette page : 5 (100%) 5 votes

Articles similaires